100% d’énergies renouvelables, c’est possible et bon pour l’emploi!

Dans un livre qui vient de paraître: « Sortir de l’impasse », P. Quirion du CNRS rappelle les objectifs de l’Accord de Paris en 2015 : diviser par 10 les émissions de gaz à effet de serre . Dans le secteur électrique où des alternatives aux combustibles fossiles existent, les émissions de CO2 doivent devenir nulles. Il existe trois techniques de production d’électricité aux émissions directes nulles : les énergies renouvelables (ER), les centrales thermiques avec stockage souterrain du CO2 et le nucléaire. Les deux dernières sont dangereuses. Restent les ER dont la croissance mondiale est très forte et le coût intéressant ( 14 ct d’€ le KW H pour l’électricité nucléaire, contre 10 ct€ pour le parc solaire au sol et 7 ct€ pour l’éolien à terre).

On reproche aux ER leur intermittence , elles sont méthodes pendantes et on fixe arbitrairement leur niveau maxi autour de 20%. Pourtant deux études démontrent que 100% de renouvelables c’est possible: celles de NégaWatt et de l’ADEME. Elles recourent à un grand panel d’ER et à des économies d’énergie importantes. Elles mobilisent des moyens de stockage de l’énergie comme les stations de transfert d’énergie par pompage ( 7 en France pour une capacité de 5MW) et la méthanisation qui consiste à transformer l’électricité en hydrogène puis en méthane afin de la stocker dans le réseau de gaz naturel.

Et c’est bon pour l’emploi ! Le scénario de NégaWatt évalue la création d’emplois à 230 000 en 2020, 630 000 en 2030, ce qui serait supérieur aux pertes d’emplois dans le fret routier, l’aérien et les ENR. Le scénario de l’ADEME prévoit 170 000 emplois supplémentaires en 2030 et 900 000 en 2050.

En 2012 les ER représentent 87 000 emplois ETP en France , les centrales nucléaires 29 000.

La transition vers 100% d’ER nécessite des plans de reconversion et de formation des salariés des secteurs en baisse pour qu’ils trouvent leur place dans les secteurs en croissance .

Alors, oui une autre politique énergétique est possible !

Jeannine Meignan

L’Énergie Citoyenne se construit aussi en Tarn-et-Garonne !

      Pendant que l’état et le fournisseur historique d’électricité s’entêtent dans le nucléaire à coup de milliards d’Euros, des citoyens réfléchissent à un autre modèle comprenant 2 actions principales : la réduction des consommations ou sobriété énergétique et la production d’électricité locale ! 

      Nous,  citoyens, pensons que nos méthodes de consommation et de production d’énergie doivent évoluer. En effet, la production d’aujourd’hui ne doit pas bénéficier pas aux êtres vivants  d’aujourd’hui aux dépens de ceux de demain. La production doit être locale et durable, proche du consommateur final. Nous, aussi consommateurs, souhaitons être responsable car l’énergie la moins polluante est celle que l’on ne produit pas.

     Pour rendre ces vœux possibles, après avoir été accompagné pendant plus de 6 mois par Catalis, le catalyseur d’innovation sociale de la Région Midi-Pyrénées, une association de préfiguration a été créée le 27 Février 2016 à Lafrançaise. Il s’agit d’Enercit 82, ener-cit pour Energies Citoyennes.

       Le projet avance de jour en jour et espère être productif rapidement. Il lui faut maintenant valider les lieux potentiels pour l’installation des premiers panneaux photovoltaïques parmi les adhérents manifestant leur intérêt pour le projet et définir quelle forme juridique prendra la société coopérative… mais le projet est lancé et on ne l’arrêtera plus !

     Ce projet permettra un développement économique local, et du fait de la mutualisation des projets un moindre coût pour les  sociétaires en choisissant du matériel, des installateurs et une maintenance sur notre territoire !

Quand nos gouvernements de droite comme de gauche privatisent et démantèlent le service public de l’énergie et sont incapables de mener une politique de l’énergie cohérente et d’avenir, ENERCIT 82 est une réponse partielle mais écologique, locale et citoyenne à ces questions.

Si vous souhaitez y prendre part, il n’est bien sûr pas trop tard. Vous trouverez un bulletin d’adhésion ci dessous.

Avec

ENERCIT 82,

la transition énergétique ça commence maintenant.